Cop on a Mission

Cop on a Mission

Cop on a Mission Cover

Réalisé par : Marco Mak
Année : 2001
Pays : Hong-Kong
Genre : Polar
Durée : 1h40

Interprèté par

Eric Tsang
Daniel Wu
Suki Kwan
David Lee
Frankie Ng
Karel Wong
Lam Suet
Tony Ho
Wong Shu-Tong
Anya Wu
Chan Chi-Fai
Richard Cheung

Chorégraphe : Ma Yuk-Sing

Scénario : Un agent de police (Daniel Wu) doit s’infiltrer dans la triad Hung Hing dirigée par Eric Tsang. Il gravit les échelons rapidement et tombera amoureux de la femme de son Boss, mais le pouvoir et l’argent lui monteront au fur et à mesure à la tête.

Critique

Après avoir réalisé The Blood Rules en 2000, et surtout après son travail de monteur entre 1989 et 2000, Marco Mak a suivi la voie de la réalisation, et choisit un polar mené par Eric Tsang et Daniel Wu pour l’année 2001.
On ne peut pas dire que le scénario soit très original, mais en même temps, peut-on encore faire vraiment dans l’originalité dans le monde du polar HK, avec cette histoire d’un flic ordinaire (Daniel Wu) qui se retrouve coincé dans une fusillade dont il est le seul flic à en réchapper, ainsi qu’un gangster pas très doué.
Suite à cela, sa direction cherche à le renvoyer, pour devenir agent sous couverture, afin d’infiltrer l’une des quatre mafias d’HK, dirigé par Brother Tin, interprété par Eric Tsang.

De plus, ce dernier sera séduit par la femme de boss, interprété par Suki Kwan, qui n’est plus satisfaite par son mari, celui-ci ayant perdu l’usage de ses attributs royaux depuis plusieurs années, suite à une altercation avec des malfrats.
Daniel Wu va donc tout faire pour devenir le bras droit de Brother Tin.

Cop on a Mission image 1

Autant dire qu’avec un scénario de ce genre, on sait déjà ce qui va se passer.
On va retrouver des scènes stylées de mafieux, des moments de doute sur l’identité de la taupe qui s’est infiltrée dans les rangs, des rencontres entre l’agent infiltré et son supérieur dans la police, et bien évidemment, une relation entre le bras droit et la femme du patron, un classique du genre.

Cop on a Mission, réussit tout de même, quelques originalités, comme la présence de deux flics infiltrés au lieu d’un, ou encore la présence de Lam Suet, qui interprète le malfrat peu dégourdit de la première fusillade du film, qui tombera nez à nez quelques années plus tard avec le flic infiltré, qui sera donc le seul à savoir que ce dernier est en réalité un flic.
Mais Cop on a Mission, marche pas trop mal, grâce aux acteurs présents.

Cop on a Mission image 2

On retrouve Daniel Wu, qui réussit à convaincre, dans son rôle au final de flic pourri, mais surtout Eric Tsang, mélange entre personnage comique et très futé, il joue à merveille le parrain de la mafia HK, non pas par sa stature physique, mais par son charisme d’acteur et par l’intelligence de son rôle, qui le montre sous un jour, moitié vieil homme à la retraite, et moitié renard futé.
Mais c’est également Suki Kwan, qui réussit à surprendre, avec un jeu d’actrice un peu plus en retenue pour interpréter les scènes mélodramatiques.
Et bien évidemment, Lam Suet, qui intervient pour amener la touche d’humour du film, du début à la fin.

Cop on a Mission image 3

Coté réalisation, Marco Mak utilise plusieurs techniques, passant du noir et blanc , aux ralentis, du zoom au champ large, le tout enrobé de manière plutôt convaincante, comme dit précédemment, Marco Mak vient du monde du cinéma par son poste de monteur.
Côté ambiance sonore, on a le droit à une petite musique de gangster assez rétro, qui colle pas trop mal au film, mais je suis un peu déçu de l’avoir vu en 2.0 au lieu d’un 5.1 (DVD HK) , pourtant avec une image plutôt fine.

On se demande également une chose, pourquoi Marco Mak filme tant Daniel Wu sous la douche ? On doit facilement le voir 3 ou 4 fois nu sous la douche avec un plan de ses fesses, comme si le film avait besoin de ça pour plaire, surtout à la gent féminine.
Tout comme la scène semi-érotique de Daniel Wu et de Suki Kwan, lorsque ce dernier épie la belle en train de se rafraichir avec une serviette avant d’enfiler une nouvelle robe.
Tout comme la scène d’onanisme physique de Daniel Wu sous la douche, qu’on aurait pu zapper du film.

Cop on a Mission image 4

En conclusion, Cop on a Mission, n’est pas si mal que çà, mais ne rivalise pas avec les grands noms du genre.
Il manque la petite touche qu’on les grands de ce monde, même si celui-ci se révèle être un bon film, il est à voir pour les fans de polar, qui seront heureux de voir Eric Tsang, même si le film traine parfois en longueur, il offre un divertissement plaisant, Marco Mak est capable de faire quelque chose de construit, mais ne possède pas encore la touche d’un Johnnie To ou des autres ténors du genre.
Un réalisateur à suivre tout de même, car il pourrait bien nous surprendre un de ces jours.

Résumé
Auteur
Maxime Grave
Date de la critique
Titre du film
Cop on a Mission de Marco Mak
Note
3Cop on a MissionCop on a MissionCop on a MissionCop on a MissionCop on a Mission

Autres critiques

  • Colour of the LoyaltyColour of the Loyalty
    Dragon est un chef de triade respecté, mais un contrat a été mis sur sa tête. Il décide de faire appel à un groupe de jeunes secrètement formé par ...
  • DivergenceDivergence
    Trois destins se croisent. Un tueur, un policier, un avocat. Trois hommes que le destin réunira autour d'un homme d'affaire véreux dont le fils dis...
  • Colour of the TruthColour of the Truth
    Cola est un jeune policier, dont les bonnes performances lui permettent d'être muté dans un nouveau service, dirigé par Wong Jiang. Celui-ci est le...